Non seulement sa maitrise de cet instrument capricieux est-elle remarquable, son talent de compositrice nous saute à l’oreille : bien ancrées dans la tradition africaine de l’instrument, ses pièces nous emmènent beaucoup plus loin, dans un monde onirique et sans frontière. Nathalie Cora est une artiste qu’il faut découvrir et faire connaître au grand public.

– Michel Rivard
Crédits photos: Mirabelle Ricard

Nathalie Cora en spectacle

Après des milliers de spectacles à ce jour sur quatre continents, Nathalie continue de jouer sur scène et pour différents projets.

Tous les samedis 17h au Dépanneur Café,
206 rue Bernard Ouest, Montréal (QC), H2T 2K4
Gratuit!

Relâche du 8 février au 18 avril pour cause de tournée.

nathalie_cora_biographie

Nathalie Cora

Initiée à la kora en 1986, Nathalie se perfectionne régulièrement en Afrique auprès de maîtres réputés grâce au soutien du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des Arts et des Lettres du Québec. Spécialisée dans le répertoire de la musique traditionnelle d’Afrique de l’Ouest, durant plusieurs années elle est membre du groupe Takadja (prix Juno 1996) et accompagne régulièrement des musiciens dédiés aux culture musicales Mandingues.

La kora

La kora est issue de l’Afrique de l’Ouest. On la retrouve principalement au Mali, au Sénégal, en Guinée et en Gambie parmi les ethnies malinkés. Elle est traditionnellement jouée par des hommes, les griots, dont le métier est de perpétuer l’histoire, les coutumes et la généalogie des familles.

La kora est un instrument diatonique à cordes pincées classé dans la famille des harpes-luths. Elle se compose d’une demi-calebasse sur laquelle est tendue une peau de vache et est traversée par un long manche où sont fixées ses 21 cordes. Deux antennes permettent de tenir l’instrument que l’on joue avec les pouces et les index.

koras_2019_1